2021, attendue au tournant

Cela faisait longtemps que je n’avais pas mis ce blog à jour. D’abord, parce que je travaillais énormément et puis parce que 2020 s’est avérée si décevante que, comme tout le monde, j’ai préféré la bouder. Pourtant, il s’est passé des choses… J’ai sorti des livres, et même des succès. Je me suis un peu éparpillée sur les réseaux pour en parler. Juste un peu, parce que communiquer, c’est un métier. Mais comme je reçois beaucoup de questions de lecteurs dans mes différentes boîtes, je vais tâcher de me résumer ici.


En septembre, comme chaque année, est paru le nouveau tome de Princesse Sara, le treizième: l’Université volante. Avec Nora Moretti et les coloristes Annelise Sauvêtre et Manon Duverdon, nous avons eu toutes les peines du monde à le sortir dans les temps. Ordinateurs qui tombent en panne juste avant le confinement, impossibilité d’avoir des cromalins dans les temps, promotion qui tombe à l’eau dans son entièreté… Malgré tout, nous avons vaincu et nous n’étions pas peu fières d’être présentes à l’heure dite dans les librairies. Malgré la situation impossible, vous, lecteurs, avez été présents au rendez-vous. Merci à vous !

L’exposition Princesse Sara que nous avions réalisée pour le 10e anniversaire de la série tourne beaucoup dans les médiathèques et salons du livre. Par contre, nous annoncions le Jeu de Rôle grandeur nature pour mai prochain au Manoir de Longuelune. Il avait déjà été reporté une première fois, le voici une seconde fois déplacé sine die. La situation sanitaire ne permet toujours pas de rassembler tant de monde en sécurité !

Avec Nora, nous avons commencé le tome 14 un peu en retard, car nous étions bien fatiguées, mais pour l’instant, nous sommes presque dans les temps. Pour ce tome, c’est la merveilleuse Nephyla qui nous accompagnera à la couleur. Sara partira au Japon, notre héroïne voyage plus que nous !

La cause de ma très grande fatigue, c’est aussi et surtout le tome 2 de Magic Charly que j’ai fini d’écrire pendant le confinement. Il est paru chez Gallimard Jeunesse début février et vous lui avez semble-t-il réservé un accueil merveilleux ! Gallimard s’est fendu d’une très jolie bande-annonce pour l’accompagner :

Deuxième tome des aventures exaltantes et ensorcelantes de l’apprenti magicier. A déguster sans modération ! Charly est envoyé à Saint-Fouettard, la sinistre institution pour jeunes magiciers indisciplinés. Sa situation semble désespérée: sa mère a oublié son existence, sa grand-mère est enfermée avec le Cavalier dans son chapeau magique et Maître Lim prisonnier du Purgatone… Heureusement, il y a Sapotille. Mais privés de leurs pouvoirs magiques, les deux amis parviendront-ils à sauver leurs proches et à empêcher le juge Dendelion d’accéder au pouvoir suprême ?

Petits poissards, poulpiquets, croquemitaine, courses folles de citrolles… Retrouvez le monde ensorcelant de Magic Charly !

Certains libraires ont fait preuve d’un enthousiasme qui m’a procuré une joie immense ! Comme celles du Cultura de la Teste qui m’ont fait parvenir ces incroyables photos :

J’en profite pour vous joindre la fabuleuse carte de Thadam que Stan Manoukian a réalisée, vous pourrez l’admirer sans la pliure.

2020 fut une belle année pour Magic Charly qui a trouvé un éditeur en Hongrie, Russie et Pays-Bas. Nous avons raté l’Angleterre de justesse à cause du Covid.

La même semaine que Magic Charly, est parue une BD sur laquelle je travaillais depuis trois ans avec mon mari et complice Christophe Arleston au co-scénario, MiniLudvin au dessin et Hélène Lenoble à la couleur. Les aventures de notre petite sorcière sont parues aux toutes jeunes éditions Drakoo et ont fait ce qui ressemble à un démarrage en fanfare… Une bande-annonce vaut mieux qu’un long discours, la voici :

Depuis la mort de leur mère, Elfie et Magda vivent chez une tante acariâtre. Mais un jour leur sœur aînée revient de Londres : elle a transformé un bus anglais en librairie ambulante pour aller de village en village. Une nouvelle vie commence ! Leur première étape les amène dans une île bretonne où de vieilles rancœurs secouent la population, pour un mystérieux timbre perdu. Mais surtout, Elfie découvre qu’elle a hérité des talents de sorcière de sa mère et d’un grimoire qu’elle doit nourrir de ses écrits…

Un récit tendre et aventureux, balançant entre mystères et charme des petites choses du quotidien.

Depuis la parution d’Elfie, les critiques pleuvent ! Nous avons réalisé des interviews pour France Inter, France Bleue et France Info, nous avons eu un long papier dans Télérama, Mickey Parade, le Monde des ados, Manon, Mon Quotidien, Sorcières, une prépublication dans Je Bouquine… On ne les compte plus, mais on croise très fort les doigts pour que ça aide cette BD à trouver son public. En attendant de savoir, on a déjà attaqué le tome 2 avec la dessinatrice MiniLudvin qui nous a envoyé les 11 premières planches finalisées la semaine dernière.

Mes lecteurs sont nombreux à me demander des conseils d’écriture, des cours, des corrections… Je n’ai pas le temps de répondre à tous, mais sur l’invitation de Cécile Duquenne qui dirigeait une flamboyante école d’écriture en ligne, j’ai réalisé une masterclass qui a été lancée en janvier : Être bien édité. Elle s’écoute en podcast et explique non pas comment publier un livre, mais bâtir une carrière d’écrivain dans son ensemble. Les retours sont très positifs et me font bien plaisir, à moi qui suis issue d’une famille d’enseignants et ait exercé mon vieux rêve d’être professeur quelques années déjà à l’Université.

Voilà pour ce qui est fait ! Ce qui s’annonce à présent, ce sont surtout des suites : le troisième et dernier tome de Magic Charly qui pèsera lourd sur mes épaules car c’est la fin de cette monumentale intrigue qui aura bien sûr son final épique (parution printemps ou été 2022), le tome 14 de Princesse Sara, le tome 2 du Grimoire d’Elfie (qui se déroulera en Provence, auprès d’un écrivain qui a perdu sa très vieille machine à écrire). Avec Nora Moretti, nous sommes aussi en train de finaliser notre tome 1 du Jardin des fées qui paraitra chez Drakoo, nous ne savons pas encore quand, car la couleur a pris du retard, mais ce sera un petit polar féérique et campagnard de la fin du XIXe, ceci, je puis vous le révéler.

Si tout se passe bien, j’aurais une grosse surprise à annoncer pour la fin de l’année, en attendant je vais écrire tant et plus…

Les dédicaces et salons du livre sont sans arrêt décalés et reportés, mais il y en a tout de même de fixés. Je vous conseille de me suivre sur Instagram (où je ferai prochainement gagner une box Magic Charly) et FB si vous souhaitez en connaître les dates. J’ai aussi été invitée à conter plusieurs fois dans différents lieux, mais là aussi, la pandémie décidera !

Je tâcherai de tenir ce blog un peu plus à jour. Si possible.

Princesse Sara a dix ans !

Princesse Sara 11 - Je te retrouveraiLe tome 11 de Princesse Sara est sorti fin septembre, plus qu’un tome pour clôturer le cycle. A ce jour, avec Nora Moretti (la dessinatrice), Marina Duclos et Claudia Boccato (les coloristes), nous sommes proches des 300 000 ventes. Merci à vous tous, lecteurs, bibliothécaires et libraires qui nous avez fait confiance ! Grâce à vous, notre orpheline ingénieure et dirigeante d’entreprise continue ses aventures. Avec Nora, nous faisons en sorte que chaque cycle (nous en sommes au troisième) se distingue du précédent. Et oui, nous avons déjà des idées pour la suite…

Continue reading →

Le Grand Bal Princesse Sara

Mariette arrangeant les derniers chandeliers

Mariette arrangeant les derniers chandeliers (©Horizon-Cosplay Photograph)

Il fallait bien deux semaines pour s’en remettre. C’était même un minimum. C’était sans doute l’événement le plus fabuleux jamais organisé autour d’une bande dessinée… Et nous le devons à la merveilleuse Eugénie Chidlin qui avait tout organisé !

Samedi 5 mai au Manoir de Longuelune ont eu lieu toute une série d’activités, puis un bal autour de la BD Princesse Sara qui a rassemblé quelques 130 passionnés, tous costumés. Nora Moretti (la dessinatrice) et moi-même y étions conviées. Si je vous parle d’enchantement, sachez que c’est encore en-dessous de la réalité.

Tout a commencé à 15h où sont arrivés les premiers invités. Nous étions déjà dans nos robes de duchesse et l’automate Mariette (la cosplayeuse Magali Maranwë) remplissait admirablement son rôle d’accueil. Continue reading →