Sara

Princesse Sara a dix ans !

Princesse Sara 11 - Je te retrouveraiLe tome 11 de Princesse Sara est sorti fin septembre, plus qu’un tome pour clôturer le cycle. A ce jour, avec Nora Moretti (la dessinatrice), Marina Duclos et Claudia Boccato (les coloristes), nous sommes proches des 300 000 ventes. Merci à vous tous, lecteurs, bibliothécaires et libraires qui nous avez fait confiance ! Grâce à vous, notre orpheline ingénieure et dirigeante d’entreprise continue ses aventures. Avec Nora, nous faisons en sorte que chaque cycle (nous en sommes au troisième) se distingue du précédent. Et oui, nous avons déjà des idées pour la suite…

Continue reading →

SaraBandeau

2017 à 2018 : bilan et programme

Larcan2017 vient de s’achever, c’était une grosse année pour moi dont je ne récolterai pas les fruits tout de suite. 2018 s’avance et s’annonce au moins aussi riche, du coup je dois dire que je me sens comme un sportif qui doit réaliser une grosse performance… Tu es très entraînée, tu as déjà englouti des milliers de kilomètres et tu penses être à la hauteur du but que tu t’es fixé, en théorie. Mais ça reste « en théorie », parce que tu peux trébucher ou qu’on peut semer des obstacles sur ta route. En théorie, il reste quand même la vie, qui n’est pas toujours ce que tu avais planifié.

Continue reading →

bandeau-katharz

Les Poisons de Katharz : roman de fantasy et d’humour

http://media.biblys.fr/book/01/57901.jpg

Couverture dessinée par Jean-Baptiste Andreae et maquettée par Gaëlle Merlini

Je l’ai porté très longtemps avant de l’écrire et plus longtemps encore avant de le publier. J’ai eu du mal à le laisser vivre sa vie… mais depuis deux semaines, c’est chose faite. Mon premier roman est publié aux éditions Actusf, dans la collection que je dirige, Bad Wolf (parce que oui, tant qu’à publier un roman, autant ouvrir une collection au passage).

De tous mes livres, il est celui qui me ressemble le plus. Pour une fois, je n’avais pas de dessinateur sur lequel me reposer et c’était un vrai bonheur. Évidemment, j’ai déjà écrit pas mal de nouvelles, BD, dessins animés, albums jeunesse et même mini-roman, mais celui-ci était d’une nouvelle trempe. 380 pages. En visant bien, on doit même pouvoir assommer un fâcheux avec.

Continue reading →